Skip to main content

Air Liquide s’implique dans un projet étudiant au profit de la Fondation Charles-Bruneau

Raphaël Salvas (à gauche) surveille son père, Yannick, qui verse de l’azote liquide dans son premier plat de crème glacée.

Air Liquide a répondu à l’appel et fourni gratuitement la totalité de l’azote liquide nécessaire au projet scientifique de Raphaël Salvas, un étudiant de cinquième secondaire au Programme d’éducation Intermédiaire (PEI) du Collège Saint-Louis de Lachine, dans le cadre d’un événement de financement au profit de la recherche dédiée à l’hémato-oncologie pédiatrique.

Le PEI a comme objectif ambitieux d’aider les jeunes à devenir des citoyens éveillés, responsables et engagés dans leur environnement. Pour graduer, ces derniers doivent réaliser un projet dit « personnel » au bénéfice de leur communauté.

Le projet de Raphaël est de simuler un démarrage d’entreprise dont les profits iront à une oeuvre caritative, (la Fondation Charles-Bruneau), grâce à la vente de crème glacée produite à l’aide d’azote liquide mélangé, rapidement à la crème et autres ingrédients. Un projet audacieux qui lui a demandé plus que de simples talents de vendeur : « J’aime la science et je voulais faire quelque chose hors du commun, alors pourquoi pas un kiosque où je ferais la crème glacée sur place avec de l’azote ! J’ai donc approché Air Liquide pour un rabais ou une petite commandite ».

C’est donc en tant que commanditaire principal qu’Air Liquide a sauté dans l’aventure et a non seulement fourni tout l’azote liquide requis, mais aussi assuré un accompagnement technique par ses experts à toutes les phases du projet.

L’étape cruciale de la formation de Raphaël portait sur la manipulation de l’azote liquide, où les risques de brûlures cryogéniques doivent être considérés. « Je ne m’attendais pas à devoir passer un examen pour pouvoir entrer dans l’usine et suivre la formation! Une fois entré et en voyant comment ça fonctionne, j’ai compris l’importance de la sécurité et pourquoi c’est une priorité chez Air Liquide », confie-t-il.

Dans son cheminement personnel, Raphaël doit terminer ses études secondaires et s'inscrire au Cégep en Sciences pures et appliquées dans le but de poursuivre des études en ingénierie, puis en gestion. Peut-être travaillera-t-il un jour pour une entreprise comme Air Liquide ? « Pourquoi pas ! C’est exactement le domaine qui m’intéresse et mon expérience avec eux a été très enrichissante ! », indique-t-il.

Pour Denis Béliveau, dessinateur-concepteur chez Air Liquide Canada, qui agissait comme coordonnateur et personne-ressource pour ce projet, l’initiative de Raphaël a été une réussite inspirante « Raphaël a complété sa démarche scolaire visant à simuler un démarrage de commerce, tout en amassant des fonds pour la recherche. Seulement par l'achalandage et les curieux, je peux affirmer que ça a été un vif succès ! », déclare M. Béliveau.

 

Pour d'autres renseignements à propos de notre engagement social, cliquez ici.