Skip to main content

Air Liquide est choisi comme partenaire du projet pilote de stations multicarburants au Québec

Photo officielle projets multicarburants Quebec

Le projet a été lancé par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) du Québec, avec la participation d’autres partenaires associés : La Coop fédérée (par l’entremise de Sonic, son secteur des énergies), Toyota Canada, Gaz Métro et Hydro-Québec.La première station devrait être inaugurée à la fin de 2018. Au moins deux autres stations semblables devraient être installées par la suite dans des secteurs très fréquentés. Les régions ciblées sont Montréal, Québec, les Cantons-de-l’Est et l’Outaouais.Lire le communiqué de presse du MERN : http://mern.gouv.qc.ca/2016-10-03-politique-energetique-stations-multicarburants/

L’hydrogène, une énergie propre

Pour affronter les profonds changements que connaît le secteur de l’énergie et pour répondre au besoin continu de réduire les émissions de gaz carbonique, l’hydrogène est une solution de choix en matière de transport écologique. En effet, il permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), la pollution et la dépendance aux produits pétroliers.

Utilisé dans une pile à combustible, l’hydrogène se combine à l’oxygène pour produire de l’électricité et de l’eau, le seul sous-produit de cette réaction. L’hydrogène peut être obtenu à l’aide de différentes sources d’énergie, notamment au moyen d’énergies renouvelables comme l’hydroélectricité. C’est pourquoi l’hydrogène présente un excellent potentiel pour la production d’énergie propre et constitue une excellente solution de rechange aux carburants fossiles.  

L’énergie d’hydrogène est un secteur en forte croissance pour lequel Air Liquide maîtrise l’ensemble de la chaîne logistique, qu’il s’agisse de la production, du stockage, de la distribution et de l’utilisation par les consommateurs. Air Liquide Canada participe activement au développement de l’énergie d’hydrogène et à l’augmentation de son utilisation comme énergie propre dans les véhicules à pile à combustible.

Une solution éprouvée

Les voitures à l’hydrogène sont en mesure de parcourir de longs trajets : elles peuvent être réapprovisionnées en moins de 5 minutes et couvrir une distance de 500 km par ravitaillement. Ce type de trajet représente 75 % des émissions de CO2 produites dans le secteur du transport. De plus, ces véhicules ne génèrent aucune pollution à l’usage en n’émettant ni bruit ni CO2.

Air Liquide contribue à l’utilisation accrue de l’hydrogène dans le secteur du transport en appuyant la conception de l’infrastructure de distribution d’hydrogène à l’échelle mondiale. Elle a déjà participé à la réalisation de 75 stations de distribution d’hydrogène dans le monde. En voici quelques exemples récents :  

L’engagement d’Air Liquide

Avec son initiative Blue Hydrogen, Air Liquide a entrepris un processus graduel de production décarbonée d’hydrogène pour les applications dans le secteur de l’énergie. Concrètement, l’entreprise s’est fermement engagée à produire, d’ici 2020, au moins 50 % de son énergie d’hydrogène sans rejet de CO2. Elle y parviendra en combinant les méthodes suivantes :

  • Conversion des biogaz ;
  • Utilisation des énergies renouvelables pour l’électrolyse de l’eau ;
  • Recours à des technologies pour capter et transformer les émissions de CO2 pendant le processus de production d’hydrogène à partir de gaz naturel.

Même lorsqu’il est produit à partir de gaz naturel, l’hydrogène demeure une source d’énergie exemplaire : pour une même distance, les voitures à l’hydrogène produisent 20 % d’émissions de GES de moins que les véhicules à combustion interne.  


Pour obtenir plus d’information sur l’hydrogène et la contribution d’Air Liquide à la transition énergétique, consultez le site Web du Groupe à ce sujet.